> Article

L’indécence crasse de la République

Le 2 novembre, le député des Français de l'étranger, Pouria Amirshahi, a interpellé le Premier Ministre Manuel Valls sur la mort d'Adama Traoré, survenue lors de son interpellation par les forces de l'ordre le 19 juillet 2016 à Persan. Le texte complet de son intervention est reproduit ci-dessous. La vidéo de son intervention est visible ici.

Durant l'intervention de Pouria Amirshahi, un parfait silence règne dans l'Assemblée. L'on observe un Manuel Valls, dont les tensions nerveuses affleurent les moindres ridules du visage, se tourner vers son ministre de l'Intérieur et on le devine lui dire : « Vas-y, toi. »

Cet échange de deux mots entre Valls et Cazeneuve fait suite à cette question précise d'Amirshahi : « D'ailleurs, Monsieur le Premier Ministre, ou quelqu'un d'autre de votre gouvernement a-t-il adressé un mot à la famille de notre jeune compatriote décédé ? »

> Lire la suite

Samedi 24 septembre – Vente de tee-shirts « Justice pour Adama » au parc du Polygone

Hawa Traoré, la soeur jumelle d’Adama Traoré, organisait le samedi 24 septembre une vente de tee-shirts au parc du Polygone de Valence, en hommage à son frère, décédé le jour de leur anniversaire, le 19 juillet 2016, peu après son interpellation par les forces de l’ordre.

Alors que l’enquête en cours, visant à éclaircir les causes de son décès, laisse de plus en plus nettement entrevoir les zones d’ombre qui avaient été bien rapidement balayées au premier jour par les déclarations du procureur de la République, parlant aussitôt de malaise, puis d’attaque et d’infection, la famille d’Adama quant à elle ne souhaite qu’une chose : connaître la vérité.

« Ils ont pris tout ce que j’avais, déclarait la maman d’Adama, en tenue de deuil. Je ne veux que la vérité, sans la vérité, je ne pourrai avoir la paix. »

La vérité pour obtenir justice pour Adama. Un message qu’Hawa essaie de porter, mais qu’elle a du mal à faire entendre à Valence. Nombreuses sont les associations qui lui ont fermé leurs portes, évoquant un dossier trop complexe, réclamant des « preuves » pour apporter leur soutien…

« Sans justice, vous n’aurez jamais la paix », clament les tee-shirts en hommage à Adama.

À l’heure où un homme vient encore de mourir après son interpellation à Béziers, suite à un malaise, Nuit debout Valence ne peut que se joindre à l’indignation des proches et condamner encore une fois les répressions policières et l’impunité qui les recouvre.

Nous appellerons prochainement avec Hawa Traoré à une marche en souvenir d’Adama.

img_9819

Conseil municipal extraordinaire à Allex – une certaine vision de la démocratie

Un conseil municipal extraordinaire se tenait ce mardi 13 septembre à Allex, à 20 h. Un seul sujet à l'ordre du jour : l'organisation d'un référendum, concernant le centre d'accueil et d'orientation pour demandeurs d'asile dont l'annonce de l'ouverture a été faite lors du conseil précédent, en présence du préfet et des représentants du Diaconat protestant, qui aura en charge la gestion de ce centre dans un château lui appartenant, situé sur la commune.

L'organisation du référendum a été voté à la majorité (moins trois voix) par le conseil municipal. Il se tiendra le 2 octobre.

Le blog de l'opposition de la ville d'Allex : http://lavisdallex.blogspot.fr/

Pour un compte rendu détaillé de ce conseil municipal extraordinaire, voir ci-dessous.

> Lire la suite

Rassemblement du 10 septembre à Allex en soutien aux réfugié.e.s

Le conseiller municipal de Montélimar et les deux ou trois élus FN du département sont de doux rêveurs. Ils se voyaient déjà à la tête d’un PEGIDA drômois qui allait contrer l’arrivée de réfugié.e.s dans le petit village d’Allex. Après des jours de propagande sur les réseaux sociaux et de tractage sur le terrain, ils formaient un petit cortège d’une centaine de militants dont certains arrivés en véhicules immatriculés 06, 13, 69 – scandant « On est chez nous ! », preuve qu’ils peuvent eux aussi être très souples avec l’idée de « chez soi » – avec un service de sécurité dont tout le sérieux consistait à empester l’alcool. La population drômoise était pourtant là, elle, rassemblée en 24 h seulement.

250 citoyen.ne.s frappaient dans leurs mains en scandant : « SOLIDARITÉ AVEC LES RÉFUGIÉS ! ».

Partis du parking du village où leurs BMW côtoyaient d’autres voitures de luxe, les militants de l’extrême droite se sont heurtés au barrage de la population devant la mairie et après deux heures de face-à-face, ils ont dû repartir sous les huées en laissant le village aux jeunes et moins jeunes citoyen.ne.s fier.e.s d’accueillir des réfugié-e-s et portant la solidarité comme mot d’ordre.

Syndicalistes, militant.e.s, mais surtout une foule de personnes révoltées contre la bêtise crasse de ces nostalgiques des dictatures nazis et fascistes les ont fait refouler du village d’Allex.

Mardi 13 septembre à 20 h, un conseil municipal se tiendra à Allex et nous serons de nouveau nombreux.ses à soutenir les habitant.e.s et les associations qui vont accueillir et soutenir au quotidien des réfugié.e.s dans notre département. La lutte continue et nous pouvons toutes et tous être fier.e.s d’avoir ridiculisé un parti xénophobe et menteur, qui annonce au soir du rassemblement 300 de leurs manifestants sur les réseaux sociaux, affichant pour ce faire une photo des anti-fascistes afin de convaincre sur la masse supposée de leur présence… Il faut croire que le ridicule ne les effraie pas.

14329188_10210283491941938_512232341_o

allex40

allex-2

allex-5

d

allex35

allex36

allex-11

d

allex23

allex24

allex26

der

 

Rentrée Nuit debout – Nouvelle organisation

Première réunion de la rentrée à Valence dans le calme de la place du Pendentif. Après les retrouvailles et de brefs récits de vacances, la discussion embraye rapidement sur l’horizon politique de septembre et les mobilisations à venir. Un point est également consacré à l’organisation de Nuit debout pour les semaines à venir.

En effet, l’équipe logistique/communication a profité de la rentrée pour rappeler la nécessité de baisser la charge de travail individuel dans l’organisation des Nuit debout. Cette baisse pouvant se traduire soit par une augmentation des effectifs au sein de l’équipe, soit par une simplification des tâches délivrées par celle-ci. C’est donc dans l’attente de nouveaux bénévoles et avec l’accord des personnes présentes que Nuit debout Valence annonce les changements suivants :

  • Il n’y aura désormais qu’une seule réunion par semaine, le mercredi de 20 h à 22 h, place du Pendentif
  • Les comptes rendus des réunions seront toujours disponibles sur le site mais sous forme de « résumés condensés« 
  • Nuit debout n’enverra plus de mails groupés pour chaque compte rendu mais tablera sur la consultation du site (mis à jour régulièrement) par les personnes intéressées.

Fort de l’expérience des 5 derniers mois, Nuit debout Valence décide également de ne plus créer de nouvelles commissions. Les réunions du mercredi ont été jugées suffisantes pour échanger, discuter, délibérer et organiser l’activité au sein de Nuit debout.

 

Bonne rentrée à toutes et à tous et à mercredi prochain !

Vendredi 22 juillet – Marche silencieuse pour Adama Traoré

Adama

Vendredi 22 juillet, marche silencieuse à Valence à 17 h, au départ de la bibliothèque de Fontbarlettes (place Saint-Saëns) jusqu’à la préfecture.

Adama Traoré, 24 ans, est décédé le 19 juillet à Persan (95) alors qu’il venait d’être interpellé par des gendarmes. Lire un article ici.

Sa famille appelle à une marche silencieuse demain à 17 h à Beaumont-sur-Oise (95) et invite toutes les villes et quartiers de France à manifester au même moment. Voici leur message :

« Bonjour,

Comme vous avez du l’entendre, Mardi 19 juillet 2016 notre frère Adama traoré a trouvé la mort le jour même de son 24 ème anniversaire

Les circonstances de son décès sont excessivement troubles.

En effet suite à une interpellation plus que musclée par les forces de l’ordre Adama a été amené dans les locaux de la gendarmerie sans possiblité de retour.

Très vite la nouvelle est tombée Adama Traoré est décédé.

Les bavures policières ne sont pas qu’aux États Unis.
Elles sont tout aussi réelles ici chez nous. Voilà pourquoi nous invitons toutes les villes et quartiers de France à se soulever et à manifester au même moment que nous Vendredi 22 juillet 2016 à 17h pour une marche silencieuse dont le départ sera le terrain de foot du quartier de Boyenval. ( rue de Boyenval 95260 Beaumont sur oise)
(Gare persan BEAUMONT) STOP AUX BAVURES N’attendez pas d’être touché personnellement pour réagir mais AGISSEZ avec nous afin d’anticiper
ce genre de pratique qui n’a pas lieu d’être dans notre pays. »

labaune_photo

Labaune, gagnant-gagnant !

Notre cher président du conseil départemental, Patrick Labaune, n’est pas peu fier de son idée : le « gagnant-gagnant social ».

Proposer aux bénéficiaires du RSA de faire du bénévolat dans des associations. Un premier pas pour l’emploi, assure-t-il. RSA/bénévolat

 

Ainsi donc, M. Labaune et son conseil départemental peut baisser, voire supprimer les subventions qu’il donne aux associations – d’entraide, sociales – et dans le même temps leur fournir une main-d’oeuvre totalement gratuite avec des bénévoles RSAstes qui remplaceront les salarié.e.s que lesdites associations ne pourront plus payer.

« L’emploi est la préoccupation majeure de nos concitoyens », dit M. Labaune. Le même M. Labaune qui supprime des postes au sein des agents du département (voir notre article ici), qui s’enfuit lorsque ces derniers font grève et tentent de venir lui signifier que les mesures drastiques de réduction de la masse salariale auront des conséquences terribles sur le département : 120 postes sont appelés à disparaître sur les deux prochaines années !

L’emploi est la préoccupation majeure de M. Labaune, qui met les employé.e.s du département au chômage, ruine les associations et les force à licencier économiquement leurs salarié.e.s et qui se répand finalement dans tous les médias pour annoncer son idée du siècle : le gagnant-gagnant social, remplacer tous ces emplois dont il a lui-même créé la perte par des bénévoles, qui survivent d’ores et déjà difficilement avec leur RSA, sous couvert que cela leur fera le plus grand bien.

Les bénéficiaires du RSA ne sont pas un vivier de main-d’oeuvre gratuite dans lequel le département peut piocher à sa guise.

Votre cynisme n’a d’égal que la démesure de votre campagne de communication, M. Labaune. Brochures, affiches, panneaux publicitaires de 4 m x 3 m dans tout le département.

Nuit debout Valence a tenu à rappeler quelques points essentiels sur ces derniers.

IMG_20160709_014538

IMG_20160709_014001

 

Chaboud, range tes doigts !

Le 27 juin, des agents du Conseil départemental de la Drôme en grève sont entrés dans la salle tandis que les élus s’apprêtaient à voter le budget, souhaitant manifester ainsi leur mécontentement face aux mesures drastiques de réduction de la masse salariale imposées par l’équipe de M. Labaune. Voir leur appel à manifester ici.

Alors que le président M. Labaune s’enfuyait tout bonnement, démontrant sa capacité de dialogue, un autre élu, M. Hervé Chaboud, faisait un doigt d’honneur à une gréviste.

Tandis que plusieurs personnes exigeaient qu’il présente des excuses publiques, M. Chaboud s’est contenté de s’exprimer dans le Dauphiné Libéré pour démentir et dire qu’il avait « fait un geste d’énervement destiné à tous les manifestants, mais en aucun cas un doigt d’honneur, surtout pas à l’encontre d’une femme ».

Surtout pas à l’encontre d’une femme ? Quelle galanterie, M. Chaboud !

La commission féminisme de Nuit debout Valence ne saurait tolérer de tels gestes et de tels propos et redécore l’hôtel du département en mettant M. Chaboud à l’honneur.

CIMG8255

photo_2016-07-07_00-53-12

 

CIMG8268

Bon courage aux marcheurs !

Nuit debout Valence a eu le plaisir de recevoir le samedi 2 juillet les marcheurs d’En marche pour la démocratie.

Accueil à leur arrivée dans la ville au parc Jouvet…

13557742_1115511278506840_5137256391480153306_n

13524431_1115511268506841_5300473139569765684_n

… mais les marcheurs ne savent pas rester assis ! Sitôt leurs sacs posés, ils repartaient pour tracter en ville et discuter avec la population valentinoise à propos de leur action, y compris avec notre Napoléon local, très dubitatif quant à cette histoire de « démocratie ».

13533256_1115510508506917_858136029283013485_n

Après l’effort, le réconfort : les marcheurs se sont joints aux membres de Nuit debout Valence, qui leur avaient préparé un bon dîner… transformé en véritable banquet grâce à l’aide précieuse d’Ajam2France, et grâce à la gentillesse et aux bons plats des bénévoles du Cause toujours !

13516451_1833508266872818_1776634667259712739_n

Après une nuit de repos, les marcheurs sont repartis dimanche en fin de matinée pour leur étape en direction de Tournon. Une dernière photo avant de partir : mais qui sont les super-héros ?

13592197_534653360052248_3695034755314551624_n

Bon courage aux marcheurs pour la suite !