> loi travail

Répression de la mobilisation contre la loi travail, encore et toujours

Le samedi 12 novembre, un camarade de Nuit debout Crest était convoqué à la gendarmerie de Crest dans le cadre d'une enquête pour « dégradation ou détérioration légère d'un bien par inscription, signe ou dessin ».

Son délit : au mois de juillet 2016, alors que le Gouvernement venait de faire passer la loi Travail pour la deuxième fois en force à l'Assemblée nationale, avoir inscrit sur la route, au rond-point de l'Insurgé : « 49-3 NON MERCI ».

> Lire la suite