> social

labaune_photo

Labaune, gagnant-gagnant !

Notre cher président du conseil départemental, Patrick Labaune, n’est pas peu fier de son idée : le « gagnant-gagnant social ».

Proposer aux bénéficiaires du RSA de faire du bénévolat dans des associations. Un premier pas pour l’emploi, assure-t-il. RSA/bénévolat

 

Ainsi donc, M. Labaune et son conseil départemental peut baisser, voire supprimer les subventions qu’il donne aux associations – d’entraide, sociales – et dans le même temps leur fournir une main-d’oeuvre totalement gratuite avec des bénévoles RSAstes qui remplaceront les salarié.e.s que lesdites associations ne pourront plus payer.

« L’emploi est la préoccupation majeure de nos concitoyens », dit M. Labaune. Le même M. Labaune qui supprime des postes au sein des agents du département (voir notre article ici), qui s’enfuit lorsque ces derniers font grève et tentent de venir lui signifier que les mesures drastiques de réduction de la masse salariale auront des conséquences terribles sur le département : 120 postes sont appelés à disparaître sur les deux prochaines années !

L’emploi est la préoccupation majeure de M. Labaune, qui met les employé.e.s du département au chômage, ruine les associations et les force à licencier économiquement leurs salarié.e.s et qui se répand finalement dans tous les médias pour annoncer son idée du siècle : le gagnant-gagnant social, remplacer tous ces emplois dont il a lui-même créé la perte par des bénévoles, qui survivent d’ores et déjà difficilement avec leur RSA, sous couvert que cela leur fera le plus grand bien.

Les bénéficiaires du RSA ne sont pas un vivier de main-d’oeuvre gratuite dans lequel le département peut piocher à sa guise.

Votre cynisme n’a d’égal que la démesure de votre campagne de communication, M. Labaune. Brochures, affiches, panneaux publicitaires de 4 m x 3 m dans tout le département.

Nuit debout Valence a tenu à rappeler quelques points essentiels sur ces derniers.

IMG_20160709_014538

IMG_20160709_014001